Recherche avancé

News
Actualités

Le Conseil d’État lance une stratégie pour faciliter les échanges entre les différents moyens de transport

Il s'agit de développer les interfaces, rouages essentiels de la chaîne de transport, qu'elles soient d'importance cantonale ou locale. A cet usage, 20,5 millions sont prévus pour dynamiser la mise en œuvre des interfaces, dont 17 millions pour subventionner de nouvelles interfaces d’importance cantonale à hauteur de :

  • Interfaces TP : 50% des coûts (études, projet et réalisation)
  • P+R: 50% des coûts (études, construction et exploitation non couverts par les recettes)
  • B+R: 45% des coûts (projet et réalisation).
ainis que 1,55 million pour les études de planification des P+R, études préliminaires des interfaces, études prospective pour le co-voiturage et 1,75 million pour renforcer au sein du canton la conduite des projets et l’appui aux communes et entreprises de transport.

Dans notre région du Gros-de-Vaud, cela nous permettra de lancer cette année encore une étude d'analyses de sites favorables à l'implantation de parkings d'échange le long des lignes du LEB, de la ligne TL 60 ou encore de la ligne CFF dans le bassin de la Venoge.

Les principes suivants sont définis par la stratégie cantonale :

  • Le rabattement des automobilistes doit se faire au plus près de leur domicile.
  • Les P+R doivent être utilisés en complémentarité aux transports publics et ne pas les concurrencer.
  • Les P+R doivent être bien dimensionnés, bien situés et cohérents avec la chaîne de transport.
[S_E_C_T_I_O_N]

[/S_E_C_T_I_O_N]